concerts

Alela Diane

Bb8d2fb4665f6b7377e9c944d10ca96b1b6261f0
Alela Diane revient nous surprendre avec Cusp, album d’une jeune trentenaire enfin épanouie dans sa vie de femme. Aussi contemporain que classique et déjà intemporel.

L’Europe s’est enflammée vers 2006 pour la jeune Alela Diane et son The Pirate’s Gospel de derrière les fagots folk. Sans se départir des fondamentaux du genre, Alela Diane a opéré une mue salvatrice pour s’extirper du folklore de la squaw sur le sentier du revival. Un cheminement sur plusieurs albums loin du plan de carrière. Une quête introspective d’une certaine authenticité intime en rupture avec l’essentialisme musical stérile. Un paysage intérieur, jadis sombre, ici illuminé par la maternité, plus dépaysant que l’americana au kilomètre des consœurs et plus aventureux qu’un simple album géré en bonne mère de famille. Ayant fait le choix de la nuance plus que de l’évidence, il faut donc tendre l’oreille pour apprécier la subtilité d’une Alela Diane qui se place dans l’orbite de Joni Mitchell, Sandy Denny, Neil Young. Un soft-folk arrangé minutieusement par Ryan Francesconi qui fit des miracles chez Joanna Newsom. Apaisé et fouillé, du bel ouvrage pour un concert bienfaisant.

 

Publié le 20/04/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

Mardi 24 avril
Gouter-concert, 16h45, 1 enfant + 2 parents = 5€
Concert, 20h, 5-20€

Théâtre de l’Idéal
19 rue des Champs, Tourcoing
www.legrandmix.com

 


Mots clés : pop folk