danse

Somnole

Somnole (2021)
Retrouver Boris Charmatz dans un "solo somnolant", selon sa formule, peut surprendre. En dix ans à la tête du Musée de la danse - Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, le chorégraphe a plutôt travaillé avec de grands ensembles (10000 gestes, enfant, Levée des conflits…).

Il a poussé le mouvement dans ses retranchements, de manière exaltée ou collégiale. Mais créer seul, c’est aussi gagner en sobriété : face à soi-même, pas besoin de traducteur. Comme dans ce demi-sommeil qui précède l’endormissement, où le corps subit parfois soubresauts et frissons (une forme de danse ?) et où Charmatz « voit surgir » la plupart de ses pièces. Convoquant la gestuelle des somnambules, il se fait aussi artisan de la musique de SOMNOLE. Un sifflotement permanent accompagne cette danse, sur le fil entre le rêve et l’éveil.

Publié le 04/10/2021


Mots clés : Boris charmatz danse